Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2015 7 08 /03 /mars /2015 10:52

Le bien que ça fait, de rédiger sa lettre de démission…

 

Pas encore trouvé mon bonheur pour la suite, j’attends que ma prospectrice me fasse signe, elle a l’entier de mon dossier.

Mais poser ces quelques phrases, en me faisant le plaisir de dire en filigrane que je ne peux accepter d’être asservie par l’outil qui devrait au contraire me soutenir et me faciliter les prises en charge, ouf, ça m’a fait du bien.

 

Côté ORL, ça fait plus d’un mois que je me débats avec une saloperie voyageant de la gorge au sinus, puis des bronches aux oreilles : ce matin, les sons me parviennent étouffés, cotonneux… Il y a quelques mois, j’avais pris rendez-vous avec ma daktari le vendredi 13 mars - pour voir comment j’encaisserais la fin du traitement antidépresseur ; eh bien, le retour au simple millepertuis m’a redonné accès à une saine colère devant ce rôle de femme de ménage informatique, comptable et administrative qui me boit le sang lorsque revenant de vacances ou de congé-maladie je trouve une pile de démarches à accomplir laissées à mes bons soins par les appoints; qui n’en peuvent rien si elles ne savent pas accomplir les tâches dans le même temps que les référentes. Paraît que c’est connu : à la fin de l'été passé, une collègue a mis plus d’un mois à traiter les retombées atomiques de ses quatre semaines de vacances…

 

Et puis marre des réponses-boucliers qui ne règlent rien ; marre des plages de temps accordées comme des aumônes, alors qu’elles devraient être la règle.

 

J’utiliserai donc ce rendez-vous médical pour demander un traitement antibiotique qui casse cette chaîne sans fin de pépins sans fièvre; ça me laisse la moitié du cerveau ralentie tout en ne me mettant pas assez au tapis pour un arrêt-maladie. Merdenfin, si ça se trouve, je bataille depuis plusieurs semaines avec la bactérie qui a envoyé le mari d'une cliente aux soins intensifs avec une épiglottite nécessitant l'intubation!

Dans la foulée, je réclamerai un arrêt-maladie, justement, qui me permettra de gérer ce traitement, et de me retaper vraiment.

 

Faut ce qui faut ! Deux semaines à mon avis, déjà que les antibios vont me filer la courante !

 

J’essaie de ne pas penser au caca de paperasse qui m’attendra à mon retour… Rire jaune.

Théoriquement, je n’ai qu’à demander ce qu’il me faut, c’est-à-dire une demi-journée de bureau en plus… mais pratiquement, on surchargera d’abord mes collègues directs, au lieu de faire appel à une appoint: j’étais accidentellement à portée d’oreilles lorsque, pour organiser le temps supplémentaire qui m’était accordé pour combler mon retard, on a annoncé à un collègue la répartition de ma tournée sur le dos des autres; ses protestations, eh bien elles ne m’ont pas échappé.… donc au marché de dupes, je n’achèterai rien, car le bon marché coûte excessivement cher sur la longueur.

 

Pourquoi ne pas demander un renfort externe ?

 

Mais bon, la fille qui organisait ça tolère peu les faiblesses des autres, vu qu’il lui faut se prendre un tank en pleine gueule pour s’autoriser à s’arrêter.

 

Bref.

 

Je ferai juste quelques heures supps de plus… qu’on me reprochera encore… vivement que je me barre.

Et l’on sera bien obligé de me les redonner avant mon départ, nananère.

Partager cet article

Repost 0
Published by Clémentine
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Clémentine
  • Le blog de Clémentine
  • : Mmmhhh... voyons voir. Il va y avoir: - des billets d'humeur - les trucs du quotidien qui me font gondoler - vous aussi, si tout va bien - des réflexions éthiques (eh oui, je m'en pique) - les aventures de Zorro le chat, qui apprend la vie en sautant dans une baignoire ou des WC qu'il croit vide ou au couvercle rabattu - des choses comme ça, quoi
  • Contact

Recherche