Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2015 3 18 /11 /novembre /2015 20:27

40 chaînes disponibles.

Depuis 5 jours, 8 seulement diffusent des divertissements, documentaires ou dessins animés.

 

Sur toutes les autres, confiture de patriotisme.

 

Le Nick était là-bas à Lutèce pendant les événements, alors oui, je me suis inquiétée. Il va bien.

Gabi et Michel aussi, quoique choqués, surtout que lui est reporter pour sa chaîne…

 

Comme en regardant des émissions sur Lothar, la tempête du tournant de siècle, je me sens mal à l’aise. Oui, c’est moche, douloureux, c’est affreux ; perdre des proches, des amis, des collègues, sa maison, c’est terrible.

 

Mais pourquoi je me tortille mentalement, moi… je suis gênée par cette complaisance psycho-rigide à se considérer comme les seuls touchés, les plus durement touchés ; de manière disproportionnée, marmeladesque… et par les discours divers, les manifestations, les chants le poing sur le cœur…

 

Est-ce que c’est juste de faire sauter des quidams qui n’en peuvent mais ? Non, résolument non.

 

Mais se draper de vertu indignée tout en chantant « qu’un sang impur abreuve nos sillons », là, je me dis qu’il n’y en a pas un pour rattraper l’autre. Je ne suis pas Charlie, non, là aussi j’avais trouvé monstrueux de ne pas respecter les pudeurs religieuses sous prétexte de liberté d’expression. Outre que c’est malhonnête, éthiquement parlant, ce que c’est méprisant et orgueilleux. Et si c’est pour finir en martyr se parant de l’étendard de l’indépendance intellectuelle, mais merde, enfin; ça va pas, le chalet?

 

Je zappe, j’ai très vite zappé, j’ai mon compte de malheur, de membres amputés à panser, de quinquas qui espèrent que leur assurance-vie va débourser les milliers de francs que coûte le seul médicament qui peut encore prendre le dessus sur le cancer ; de méchanceté aigre et gratuite, celle qui émane de gens que l’on peut comprendre, mais pas excuser. J’ai mon compte de petits vieux qui déclinent doucement, qui espèrent mourir sans s’en rendre compte et en même temps que le chien ou le chat qui les accompagne.

 

En même temps, je savoure d’aller voir cette vieille dame dont l’esprit vif apprécie mes vannes et mes jeux de mots, alors que son corps a mis la marche arrière depuis longtemps.

Et cette autre qui vit dans un caphanaüm et une saleté assez costauds, avec son chat qui me baffe les mains quand je les approche pour le câliner : il sait rentrer les griffes, le Guapo.

Un des clients a un corbeau apprivoisé, qui marche sur ses poignets tournés à l’équerre. J’aimerais m’approcher plus, comme j’ai pu le faire avec quelques perroquets de ma connaissance. Et si je pouvais croiser un nestor kea, je serais ma foi assez ravie.

 

Il va falloir que je voyage en Nouvelle-Zélande…

 

Sinon, quoi ? Eh bien, mon travail de brevet est validé… plus que quelques détails à organiser…

Je me remets doucement d’une tendinite du couturier droit, le muscle de la cuisse qui permet de se mettre en tailleur. J’ai bien dû bouffer 3 boîtes de calmants en dix jours, rien ne marchait vraiment, je ne trouvais pas de position confortable pour dormir. Encore un coup du rhumatisme hydroxyapatite. Croyez-moi, ça fait aussi mal que quand on le prononce…

J’arrive au bout de mon mandat de cinq matins par semaine aux soins à dom’, je ne vais pas trouver dommage de récupérer une grasse matinée de plus …

 

J’ai passé le cap des 55 ans, ça ne me fait ni chaud ni froid, mais pour une fois que je peux relier le jour de mon anniversaire à la douceur de l’air et le ciel bleu, c’est pas dommage.

 

Allez, bonne année solaire, l’agrume.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Clémentine
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Clémentine
  • Le blog de Clémentine
  • : Mmmhhh... voyons voir. Il va y avoir: - des billets d'humeur - les trucs du quotidien qui me font gondoler - vous aussi, si tout va bien - des réflexions éthiques (eh oui, je m'en pique) - les aventures de Zorro le chat, qui apprend la vie en sautant dans une baignoire ou des WC qu'il croit vide ou au couvercle rabattu - des choses comme ça, quoi
  • Contact

Recherche