Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2016 6 02 /07 /juillet /2016 12:26

 

 

Débuté mon CDD en pleine campagne broyarde, temps lourd… ils savaient ce qu’ils faisaient, les péoués, en posant là-bas la culture du tabac, les séchoirs en trapézoïde inversé pullulent le long du chemin dès Seigneux.

 

Après avoir tenté plusieurs voies, je me résous à l‘autoroute – sinon, je suis tributaire des multiples chantiers de l’été sur la route cantonale, et rentrer comme l’autre jour en une heure et demie, non merci.

 

Semaine en dents de scie : on sent les collaborateurs débordés, comme partout, dans le meilleur des cas les tâches rentrent pile-poil dans le temps imparti. Ce qui fait que j’ai déjà dû me démerder seule pour certaines… en même temps que je m’attirais une remarque un peu sèche de la responsable sur le fait que je voulais aller trop vite pour assumer l’assumable. Il n’empêche que son dernier jour de boulot, la fille que je remplace m’a bombardé une visite seule alors qu’on devait la faire à deux, secteur psy oblige. Quand je suis rentrée, elle s’était volatilisée, me laissant avec la moitié des dossiers non-transmis. Faites comme je dis, pas comme je fais…

 

Alors le deuxième jour je suis rentrée dépitée, luttant contre une bonne envie d’appeler l’agence pour qu’ils trouvent une autre poire à presser. Mais hier, deux-trois choses se sont amendées. Quand même, je trouve bizarre de déléguer les choses à faire en dehors des tournées à la résop débordée ; bon, je vais me reposer là-dessus - après tout, je serais cruche de vouloir en faire plus que ce qu’on me demande pour le moment.

 

 

En trois jours passés avec cette équipe, comme d’habitude j’ai sympathisé avec le secteur de soutien (secrétaires, planificatrices et administratrices comptables), tout en trouvant que toutes les autres semblaient dans le mood « quelque chose me gêne dans la région anale ».

 

 

On s’excuse parmi d’être irritables, vu la chaleur et la charge de travail… et j’ai bien retenu que je pouvais ne pas faire tout ce que j’ai l’habitude de faire, et que je devais refiler le boulot de mise à jour des dossiers à d’autres.

 

 

Hier, en parquant la voiture en fin de tournée, je me casse le nez sur Annette qui faisait la même chose ; on fut étudiantes en archéologie il y a au moins 25 kilos de moins pour chacune. Elle est à trois ans de la retraite, et a repris du travail comme institutrice, n’ayant plus de boulot sur les fouilles… donc je suis contente d’avoir lâché l’uni pour mon bachelor de doc’. Car avec mes remplacements, je peux continuer doucement à faire autre chose en parallèle au remplissage de la crousille pour payer les croquettes à Zorro, et remplir mon frigo ; Annette, elle se tape des horaires de fou à rencontrer les parents, etc… tout ça pour des vacances scolaires passée à rattraper la fatigue.

 

Bref, échange de numéros, on se verra à la rentrée.

 

 

Samedi, qu’on est. Emergé vers 11 h., le katz râlant de ne pas avoir de compagnie. Là, il est perché sur un tas de coussins sur mon lit, à côté de moi. Il ramène et bouffe des oiseaux, c'est la troisième fois cette semaine que je fous bec, plumes et pattes à la poubelle. Il a plu cette nuit, c’est bien…

 

Je vais me la jouer étoile de mer ce week-end, ranger deux-trois choses… déjà que j’ai mis au net la salle de bain, c’est bien. La cuisine dans la foulée, tiens, et avec gros triage de paperasse.

 

 

Faut pas faire chier le Cavalier Noir. D'accord?

 
D'accord.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Clémentine
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Clémentine
  • Le blog de Clémentine
  • : Mmmhhh... voyons voir. Il va y avoir: - des billets d'humeur - les trucs du quotidien qui me font gondoler - vous aussi, si tout va bien - des réflexions éthiques (eh oui, je m'en pique) - les aventures de Zorro le chat, qui apprend la vie en sautant dans une baignoire ou des WC qu'il croit vide ou au couvercle rabattu - des choses comme ça, quoi
  • Contact

Recherche