Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2016 3 10 /08 /août /2016 12:31

 

 

Hier, temps venteux et gros nuages, visite à la psy chez qui je soigne mon syndrome-post traumatique.

 

Plus de gros trucs à travailler pour le moment… donc pause, en guettant néanmoins tout besoin de refaire du ménage.

On se congratule, elle me dit que je suis la seule qu’elle connaisse qui utilise le signe « stop », et la seule également qui joigne le geste à la parole – une fois, comme on travaillait sur le droit à la fuite, j’ai dit « ça suffit je me casse », et je me suis levée pour renforcer ma décision.

 

Ne sentant pas le besoin d’une séance d’EMDR, mais de faire le point, j’ai demandé un moment de libre entretien pour évaluer si je fuyais la thérapie, ou si simplement j’étais arrivée à un point de si bon nettoyage que je pouvais suspendre les rencontres – va savoir…

De fil en aiguille, après validation de la deuxième hypothèse, la discussion est partie sur l’avenir de la génération suivante ; car j’ai lu dans mon canard du matin que depuis trois jours, l’homme vit à crédit sur la Terre, puisqu’il a désormais plus de besoins à satisfaire que la planète n’en a à disposition… et en même temps, je tombée sur la notion d’Anthropocène  https://fr.wikipedia.org/wiki/Anthropoc%C3%A8ne , ère poubellienne…

… le futur me fout la trouille encore plus que le virage techno-informatico-rentabilitaire de la charnière entre les deux siècles.

Mes neveux sont tombés pile dans la vague, intégrant facilement les divers jouets issus du binaire.

J’espère rester lucide jusqu’à la fin de ma vie, et pouvoir veiller sur eux de là-haut quand je serai mourue.

 

Me suis dépêchée de transmettre le lien à mon pote le Nick, ingénieur en gestion des déchets. L’homme est à Londres pour quelques jours. Il se vacance la tête après avoir vidé son appartement d’époux en séparation, et avant de récupérer en entier sa maison – l’amie musher, ses chiens et se chats ont en effet trouvé un abri en Valais.

 

Ils vont me manquer.

 

Mais la maison va retrouver son aspect familial, moins les poils, moins les odeurs… moins les Vari Kennels… moins les trous de sape dans le gazon, moins les enclos…

 

Sa fille commence le gymnase, elle va avoir de longues journées. Son fils va avoir besoin de faire le deuil de toutes les présences de ces derniers mois ; il s’apprivoise, je lui fais goûter mes tartines oxymoresques (Maroilles et miel), mes grimaces pour l’encourager à manger le font rire ; l’autre jour, il m’a attrapée par derrière en posant sa tête contre mon dos, pour me dire bonjour. J'en ai été émue, en plus de choper le fou-rire vu ses chatouilles.

 

Le Nick m’a dit l’autre jour que je suis la seule fille avec qui il se sent en parité, relation équilibrée, bienveillance et soutien mutuel.

J’apprécie hautement son écoute et son humilité, et les ressources sur lesquelles il me dirige, quitte à m’accompagner en France voisine pour changer mes pneus, comme ça, on the spot. J’ai mis un peu de temps à comprendre que son charisme l’incommode, et à me rendre compte qu’il est le seul homme avec qui je ne sente aucun besoin de régler la relation cahoteuse vécue avec mon père.

 

Quel dommage qu’on ne soit pas amoureux, ça tomberait bien !

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Clémentine
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Clémentine
  • Le blog de Clémentine
  • : Mmmhhh... voyons voir. Il va y avoir: - des billets d'humeur - les trucs du quotidien qui me font gondoler - vous aussi, si tout va bien - des réflexions éthiques (eh oui, je m'en pique) - les aventures de Zorro le chat, qui apprend la vie en sautant dans une baignoire ou des WC qu'il croit vide ou au couvercle rabattu - des choses comme ça, quoi
  • Contact

Recherche