Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2016 2 06 /09 /septembre /2016 20:14

 

 

Je reprends mon I-pod, ce minuscule machin où je charge mes petites musiquettes bien rythmées, plein les oreilles…

 

Grand vent ce jour de repos, Nick appelle pour aller boire un chocolat froid au bord du lac – il fait bleu sans nuages. Il sort de chez le chirurgien ; son doigt sera opéré dans 3 semaines.

Son index ne retrouvera plus jamais son extension maximale, ça le fout en rogne, heureusement qu’il le dit parce que je perçois juste son immense tristesse que la cohabitation de 5 mois avec la musher, ses malamutes et les chats, bref une si riche présence se termine en eau-de-boudin. Cette phalange sera là pour lui rappeler désormais de ne pas s’oublier dans la reconstruction de son château de sable… c’est une des chattes « laissées à ses bons soins » qui l’a mordu alors qu’il essayait de l’attraper pour la mettre à l’abri. Résultats des courses : infection mahousse et lyse des tissus, tendon sectionné. Ça fait cher le carat…

Tourner la page en posant à présent ses exigences légitimes : les chats doivent trouver un autre toit d’ici la fin du mois, les clôtures doivent être récupérées. Ah, je vais regretter de ne plus voir E.T. venir faire tendresse sur mon épaule… et la gueule de travers de Mushu.

 

Voilà qui va devenir un code entre nous : se mordre l’index quand ça devient chelou.

 

On cause en remontant chez moi, de trouver sa place en tant qu’homme face à des femmes qui revendiquent et obtiennent une place différente, alors qu’il a été élevé par des femmes principalement, donc devrait être un partenaire idéal – ceci dit en toute naïveté… et ne sait plus comment se positionner; ça me rappelle Mao sur les chantiers archéologiques, qui disait sa déroute devant les filles tronchues avec lesquelles on bossait : s’il proposait de l’aide, il se faisait traiter de macho, sinon… de goujat.

 

Je ne vois pas comment apprendre à se positionner autrement qu’en tant qu’être humain, pour résoudre ce dilemme. Acquérir une force intérieure, la certitude intime du droit à se mettre au centre de ses préoccupations, apprendre à être égoïste dans la bonne mesure. Avec moi, il peut faire ça sans problème ; mais je gage que ce qui peut aider, c’est ma propre attitude en face des situations de séduction depuis des années, ma neutralité voulue, l’évitement systématique des situations ambiguës. Ce qui ne nous empêche absolument pas de nous serrer aux bras, de nous pencher pour un bisou sur la joue le matin au saut du lit, quand je dors à Fey.

 

Un truc qui le travaille aussi, et qu’il exprime parfois maladroitement, comme avec cette jeune fille rencontrée en séminaire de méditation, et à qui il avait écrit qu’il trouvait chouette cette « relation profonde sans avoir envie de coucher ensemble ». La demoiselle en avait été perturbée.

Etre juste un être humain, c’est à la fois diablement difficile en soi, alors trouver sa place en ne laissant pas son genre prendre toute la place, bonjour la galère.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Clémentine
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Clémentine
  • Le blog de Clémentine
  • : Mmmhhh... voyons voir. Il va y avoir: - des billets d'humeur - les trucs du quotidien qui me font gondoler - vous aussi, si tout va bien - des réflexions éthiques (eh oui, je m'en pique) - les aventures de Zorro le chat, qui apprend la vie en sautant dans une baignoire ou des WC qu'il croit vide ou au couvercle rabattu - des choses comme ça, quoi
  • Contact

Recherche