Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 20:17

 

 

Je devrais être testeuse d’applications informatiques. Non, pas ingénieur-repéreur de bogues et en débogage, mais utilisatrice lambda.

Je serais comme Tom Hanks dans Big, je pourrais tout de suite dire oui ou non à un produit.

 

Et si en trois clics, comme pour la recherche internet, je n’arrivais pas à mettre en place une demande de traitement de données, ben je déclarerais l’application foutraque et non-validée.

Retour à la planche à dessin, les ingénieurs.

 

 

L’autre jour, notre secrétaire de desk, qui voulait que je tire une fiche à présenter à l’assurance d’un client pour obtenir l’accord anticipé du paiement des prestations, se tenait derrière moi alors que je manœuvrais pour produire cette foutue fiche - qu'il faut refaire tous les six mois pour tous les clients, et à chaque fois que les soins augmentent.... Je crois qu’elle s’imaginait que ça pouvait se faire en appuyant juste sur un bouton… Elle s’est effarée du nombre de clics à faire et de formulaires à traiter pour arriver au fameux devis.

 

Si elle, elle s’en étonne, et le mot est faible, alors moi ça me rassure. Qu’on n’essaie plus de me faire croire que je suis la reine des pommes en informatique : je suis plus intuitive que bien des gens, et si une interface est construite avec simplicité, si elle est user-friendly, je m’en sors très bien.

 

Mais si elle est construite en essayant de concilier des intérêts aussi divergents que ceux des soignants et ceux des factureurs qui doivent donner satisfaction aux payeurs des assurances, alors je suis la testeuse idéale : prout, caca dans la boîte aux lettres.

 

J’ai réceptionné 5 sur 5 les propos qui m’ont été tenus par ma hiérarchie, qui s’étonne de ma peine à comprendre une logique informatique : ben, tiens, je suis soignante, c’est normal, et puis mes types d’intelligences ne comptent pas celle qu’on appelle logico-mathématique. Pragmatique, oui. Mais pas l’autre.

 

Et puis va t’y retrouver quand 10 personnes avec un profil d’apprentissage différent, qu’elles privilégient toutes, t’expliquent à leur manière les relations entre les différents plans de l’application. En tant que formatrice, je me marre. On n’explique pas quelque chose en fonction de sa manière à soi de comprendre ce qu’on enseigne, mais en fonction du récepteur et de son profil. Montrez-moi plutôt les codes-sources et la table relationnelle de cette merde de ProutLien, je m'en sortirai mieux. Car, hé oui, je sais ce qu'est un code-source, et, oui aussi, ce qu'est une base de données relationnelle.

 

(Tiens, ça me fait penser à ma frangine ; qui pose ses messages de la manière qui lui convient à elle (la messagerie écrite du portable), mais pas là où elle sait que moi je vais la trouver facilement (les mails, le répondeur du téléphone fixe chez moi). Du coup, je réponds quand je tombe accidentellement sur un SMS ; un peu tard, certes ; alors entretemps elle a répondu toute seule, en prenant la décision, et l’interlocuteur est ainsi mis en demeure soit de se ranger à l’avis, soit de se démener pour trouver une autre solution. Elle ne souffre aucun retard, et file s’installer  dans la pizzeria devant laquelle j’avais suggéré de discuter du lieu où aller manger - celle-là ne lui convient pas à cause du bruit…, mais la franjegomme trouve moyen, cherchez l’erreur, d’aller se mettre directement sous le haut-parleur qui diffuse de la musique de chiottes de Mövenpick. Et tire la gueule toute la soirée en se protégeant les oreilles et en lançant des regards assassins aux djeunes pleins de vigueur qui rient de tout leur cœur. Mmmh, un  sujet d’observation idéal pour Watzlavick et l’école de Palo Alto.

En plus, elle trouvait la cuisine mauvaise déjà avant de s'attabler - c'est vrai que ça pue la carte du surgelé...

 

 

 

Bref, je crois aussi que je suis tellement en colère que l’on nous fasse travailler avec une cuillère à absinthe là où il faut un tracto-pelle, que je résiste devant cette saloperie d’application, que tous les utilisateurs que je connais réputent tartignolle et bouffant l’énergie.

 

Et rien ne me contente, même l’autre con de recruteur chez Manpower me répond par internet des conneries insurmontables : mais non, papy Mouzo, je n’ai pas fait que des soins à dom’ en trente ans… Un peu comme s’il voulait me désécuriser en me disant que je vais trouver une sacrée concurrence chez ceux qui ont de l’expérience hospitalière et en EMS. Mais trouduc, où t'as pêché que je voulais travailler en hosto ou en maison de retraite? Où est-ce que j'ai parlé de ça, sombre idiot? Quelle tache : j’efface son message, le mien, et salut.

Il serait temps que les soignants réalisent la force qu’ils représentent, et mouchent les commerciaux qui tentent de les mettre à leur botte. Déjà qu’on est payé à coups de pompes dans le train… yapuka mettre la vaseline sur le bout carré-pointu à la mode, et à bien viser la rondelle.

Depuis le temps qu’on essaie de nous faire croire que le small taille du 42!

 

Allez, la gniaque. Oh merde, encore un de ces téléphones de caque, de prospecteurs à domicile. Ceux-là aussi, il faut que je leur barre la route. Ces chieurs, c’est l’hydre de l’Erne, tu coupes une tête, ça repousse et ça en a douze. Féchié.

 

Va caguar.

Partager cet article

Repost 0
Published by Clémentine
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Clémentine
  • Le blog de Clémentine
  • : Mmmhhh... voyons voir. Il va y avoir: - des billets d'humeur - les trucs du quotidien qui me font gondoler - vous aussi, si tout va bien - des réflexions éthiques (eh oui, je m'en pique) - les aventures de Zorro le chat, qui apprend la vie en sautant dans une baignoire ou des WC qu'il croit vide ou au couvercle rabattu - des choses comme ça, quoi
  • Contact

Recherche